Une cérémonie d’ouverture artistique et festive

Mardi 14 juin, 18h30 : toutes les équipes prennent place dans l’amphithéâtre du lycée. La cérémonie d’ouverture fait salle comble ! Une cérémonie officielle particulièrement chaleureuse, présentée par quatre « anciens » des JIJ, désormais en classe de première, qui ont participé aux Jeux de 2015 à Autrans.

Bernard Pujol et Axel Foucault, proviseur et président du conseil exécutif de l’établissement, rendent hommage à tous les acteurs de l’événement et déclarent ouverts les Jeux de 2016. Selon Benjamin Dubertret, ambassadeur de France à Singapour, qui leur succède à la tribune, « accueillir ainsi la jeunesse du monde représente une chance, un honneur et une reconnaissance pour le Lycée français de Singapour ».

M48A7587

 

Excellence, respect, amitié

Laurent Petrynka, directeur national de l’UNSS, voit les JIJ comme l’une des manifestations exemplaires des valeurs d’excellence, de respect et d’amitié… valeurs qui sont aussi celles de l’olympisme ! Il s’associe à Christophe Bouchard, directeur de l’AEFE, pour proclamer la chanson des JIJ 2016 « hymne officiel des Jeux internationaux de la jeunesse ».

ALI_8407

« It’s your moment » vient d’être interprétée avec beaucoup de sensibilité sur la scène de l’amphithéâtre par les instrumentistes et choristes de l’atelier musique du lycée. Ce sont ces élèves  qui l’ont composée sous la direction de l’enseignante Julie Demange. Sur un rythme entraînant, avec une touche électro, les paroles traduisent parfaitement l’esprit des JIJ. Un esprit salué par les sportifs de haut niveau présents à la cérémonie pour qui la compétition est une quête d’excellence et une occasion de s’ouvrir au monde.

M48A7673

Yannick Jauzion, ancien trois-quarts centre du XV de France, Daniel du Lac, champion d’escalade, et le nageur Laurent Neuville, sont interviewés devant la scène par les quatre jeunes maîtres de cérémonie. Leurs témoignages de sympathie sont particulièrement applaudis. Le message vidéo qu’a adressé Stéphane Diagana l’est également. Le grand athlète se dit « Parrain heureux des Jeux internationaux de la jeunesse au Lycée français de Singapour mais parrain malheureux » puisqu’il n’a finalement pas pu se rendre sur place.

Tous de rouge vêtus, les danseurs de l’association sportive du lycée rythment la cérémonie avec la plus grande grâce. Leur final, avec le déploiement des drapeaux des 26 pays représentés aux JIJ, déclenche un tonnerre d’applaudissements.

M48A7814